Danse avec la vie

Je l’ai remarqué samedi dernier lors du mariage de ma belle-sœur. Il dansait sur la piste, le sourire aux lèvres. Il n’arrêtait pas de se déhancher. Il suivait le rythme des chansons et faisait comme s’il était le seul sur la piste. Seul? Non. Il dansait avec une jeune femme qu’il venait de croiser. Il n’avait d’yeux que pour elle. Il la dévorait des yeux. Elle  l’accompagnait dans sa danse folle. Il tournoyait autour d’elle comme un papillon lors d’une danse nuptiale. Il savait que nous l’observions, mais qu’importe! Seul l’intéressait cette danse. Seule l’intéressait cette femme. Dansait-il bien? Qu’importe! Il dansait! Il dansait et il souriait. A elle, à  nous,  à la vie, au monde, à la joie qui le transportait.

J’étais subjuguée par sa présence. Son sourire me fascinait. Sa danse m’emportait. Je dansais à mon tour en le regardant. Je m’approchais de lui et je lui dit:”You look like Jim Carrey!” Il me répondit avec un sourire encore plus large: “Thank you, thank you!” Puis il posa la main sur son cœur et reprit sa danse effrénée avec la jolie dame.

Toute la soirée, il a dansé, toute la soirée, il a tourbillonné joyeusement autour de la jolie dame. Il faisait le beau, il était beau. Le photographe les a flashé, les invités les ont encouragés, d’autres danseurs les ont accompagnés. A chaque fois qu’une petite fille se glissait sur la piste de danse, ce danseur infatigable dansait avec elles deux.

Tard dans la nuit, ce chevalier servant des temps modernes, ne se lassait  pas de danser. Sa belle, entrainée  et amusée  par son élan, n’osait plus prendre congé de lui. Elle avait bien remarqué que leur couple faisait envie à tous et donnait de la joie à tous. Leurs sourires nous amusait, leur complicité fraîchement entamée nous intriguait.

Et puis cette danse ininterrompue sur ce rythme endiablé, nous attirait sur la piste! Cet homme au sourire contagieux nous insufflait la joie de vivre, elle était palpable et on y était tous sensibles. Par sa danse, tel un magicien, il  nous captivait et nous avions envie d’être heureux comme lui et de danser à notre tour joyeusement. Librement. Légèrement.

Tard dans la nuit, je l’observais de loin, toujours accro à la piste de danse, infatigable danseur, incontournable charmeur, sa belle à ses côtés. Le temps semblait ne pas avoir de prise sur lui. L’heure tardive lui importait peu. Il dansait près de son aimée et seul comptait son bonheur d’être à ses cotés. Maintenant. Ici et nul part ailleurs.

Il lui racontait sa vie avec son corps. Il lui disait ses sentiments avec son sourire. Il lui exprimait son bonheur avec sa danse rythmée harmonieuse. Il lui promettait des lendemains heureux avec ses yeux étincelants. Et elle comprenait son langage. Elle lui répondait avec grâce, ses longs cheveux noirs sur le côté, un sourire timide sur son visage rayonnant.

Comme ils sont beaux! Comme la vie est belle!

Je le voyais clairement à ce moment-là: l’avenir leur appartenait. Comme j’enviais leur synchronicité! Elle était parfaite. Ce couple mythique me disais-je est fait pour vivre ensemble! Ce couple de danseurs d’un soir nous a attiré comme un aimant et il  nous a donné envie de vivre la Dolce Vita! Ce couple qui  irradie  comme un diamant nous a fait oublier nos soucis quotidiens et il nous a fait rêver!

Ce danseur émérite au sourire lumineux a choisi de vivre au jour le jour. Cet homme au sourire éternel nous a donné une formidable leçon de vie… lui,  qui n’a plus que quelques mois à vivre.

Dansons tant que la vie est là, car demain  n’est promis à personne.

 

 

 

About Salwa Tazi

Speak Your Mind

*