Extrait 2 Journal d’une mère en deuil

 

“Oui, je l’avoue, moi aussi je me suis posé la poignante question du « Pourquoi moi ?» Je me suis accusée, j’ai accusé. C’est une constatation qui traverse l’esprit comme tant d’autres, mais celle-ci est la plus pernicieuse parce qu’elle fait trop mal ! Comme des millions d’autres avant moi, j’ai assisté, impuissante à mon jugement et à celui qui s’est joué pour ma famille. Comme dans un tribunal, sans avocats, sans jury, sans délibérations, ni délits d’initiés ou autres arrangements à l’amiable j’ai subi le verdict du tribunal divin qui tranche comme la guillotine. Impossible de faire appel. Coupable ! Levez-vous !”

Salwa Tazi About Salwa Tazi

Speak Your Mind

*