Les feuilles mortes

Les rues sont jonchées de feuilles mortes. Les unes superposées aux autres, les unes sur les autres, les unes écrasées par les autres. Les urnes ont parlé. Elles ont voté pour le Parti Justice et Développement (PJD). Pour les autres partis, reste le Parlement pour contrôler l’action du nouveau gouvernement,  assurer notre représentation et faire entendre notre voix.

À nous de faire amende honorable et de coopérer avec toute la bonne volonté du monde pour faire progresser notre pays et contribuer à son essor économique et social. Tout gouvernement est voué à l’échec sans l’action de ses citoyens. Le vrai pouvoir appartient aux citoyens. Les urnes ont choisi mais c’est au peuple d’agir et de ne pas baisser les bras.

“Faites vos jeux!  Les dés sont jetés, rien  ne va plus.”  Tout va pour le mieux, au contraire ! La victoire est pour  tous.  À nous de jouer maintenant. La partie vient  de commencer. Une nouvelle page d’histoire s’ouvre devant nous.

Ces feuilles qui se ramassent à la pelle, sont un appel au citoyen : nous avons notre parole et elle vaut de l’or. Ne nous laissons pas emporter par le pessimisme. Cet événement n’est pas mal en soi. L’optimisme reste notre ressource. Le PJD se veut rassembleur des différentes classes sociales?  Le PJD se veut le défenseur de la justice et du  développement?  Puisse-t-il demeurer conforme à son nom! Qu’on lui fasse confiance ! Nous travaillerons ensemble, car c’est tous ensemble que nous construisons l’avenir de notre pays.

À nous maintenant d’être vigilants et d’exiger du Chef de gouvernement de rester pragmatique et fédérateur afin qu’il nous unisse au lieu de nous diviser. La diversité fait partie de notre pays.   Nous sommes tous croyants. Il n’a pas à nous dicter notre foi. La foi ne fait pas loi. La gestion de la religion est la prérogative de Sa Majesté le Roi. Quant au  gouvernement il a le devoir de respecter le droit constitutionnel et les valeurs de la démocratie sans utiliser la religion à des fins politiques.  À nos élus d’y veiller pour le bien de la Nation.

Il est dans notre intérêt de nous intéresser à la vie politique de notre pays ne serait-ce que pour demander à  nos représentants au Parlement d’être leur conscience.

Ces feuilles d’automne qui parsèment nos rues, lors des législatives d’octobre, ces feuilles qui s’étalent et qui dévoilent notre état d’âme et nos différentes couleurs ne seront pas lettres mortes.

J’y crois, pour un Maroc meilleur, moderne et démocratique.

Salwa Tazi About Salwa Tazi

Comments

  1. Pour moi , simple citoyen moyen , je suis convaincu que rien de durable ne sera réalisé ; les dirigeants sont frileux , timides et timorés . Les mesurettes , les colmatages ne sont plus de mise . Nous avons besoins de dirigeants qui donnent l’exemple par leurs actes . Les mots , nous n’en voulons plus , nous en avons marre . Les priorités sont aveuglantes : école , santé , sport et justice tous azimuts , en priorité , salariale . Une vraie démocratie et une réelle méritocratie …aucune exception n’est plus acceptable . La même justice pour tous , la même santé pour tous , la même école pour tous …. les discours et promesses , qu’ils les gardent pour eux . Les Benkirane et consorts doivent comprendre que le prochain parlement ne représentera pas tous les Marocains , il est à moins de 50 % des inscrits et ces inscrits ne représentent pas une majorité . La vraie majorité n’a pas participé parce qu’elle est dégoûtée et déçue …elle peut , un jour ou l’autre , s’exprimer à sa façon …

    • Il y a la troisième voie désormais, celle du FGD; Elle contrera ceux qui “s’amusent” au lieu de servir leur pays. Il faut rester positif… mais vigilants.

  2. Plus de vraies valeurs , plus de civisme , plus de patriotisme , les gens sont obsédés par les objets , les possessions matérielles et la consommation . Même la religion est utilisée comme moyen pour arriver à des acquisitions et à des positions sociales . La médiocrité , la ruse , le mensonge , la tartufferie sont quotidiennement utilisés pour tromper le plouc et s’en servir …le reportage de Badil , à
    Kénitra est assez éloquent . La honte et le déshonneur exposés dans toute leur obséquieuse grandeur .
    Les Benkirane , les Chabat , les Omari et les autres , sont tous superposables , interchangeables et semblables . Ni classe , ni grandeur d’âme , ni étiquette , ni savoir-vivre , ni hauteur de vue ou de stature ..la médiocrité dans toute sa splendeur . Toutes les alliances sont plausibles et possibles , avec des gens de cet acabit , quand on voit une alliance entre un parti communiste et un parti islamiste , on peut s’attendre à tout . ils sont capables , après un Méchoui , une Pastilla et un thé à la mente , s’embrasser sur les joues et s’enlacer comme des “frères” siamois .

  3. Les partis politiques , les syndicats et les mosquées n’ont pas joué leur rôle qui est d’encadrer et d’éduquer les masses . Quand à l’école marocaine , elle a tout simplement failli à sa mission . Déplorable et irresponsable . Ni instruction , ni éducation . Le domaine prioritaire où nous avons oublié d’investir , c’est l’homme( = homme et femme ) ; les conséquence de cette négligence nous coûtent et nous coûteront un prix extrêmement élevé .

Speak Your Mind

*