Libre comme un fonctionnaire

“Si l’administration faisait son travail, les gens ne me demanderaient pas d’intervenir.”
SM Mohammed VI
13h. Ce jeudi, non pas vendredi, c’eût été un sacrilège! Vendredi, c’est connu,  les fonctionnaire déguerpissent un à un dès 11.30 heures en route vers la liberté… avec pour excuse la sacro-sainte prière, Je ne m’y serais pas aventurée!
J’ai été légaliser un papier à la Mouqata3a, la préfecture de mon arrondissement. Le gardien de voitures était là, – fidèle au poste- la préfecture aussi avec son jardin et sa porte grande ouverte…. Pour le reste: personne ou presque.  Pas un chat… Si, il y avait des chats qui rôdaient et des personnes qui attendaient, non pas leur tour, mais qu’un employé de la préfecture pointe! “Les fonctionnaires sont allés déjeuner.”
Il y a une longue file d’attente.  “Ben quoi? mayaklouch? ILS déjeunent.  ILS ont sont fatigués.” confirme un agent de sécurité. “Y a-t-il un remplaçant ou une permanence dans cette administration?” Demandais-je? Pas de réponse.
Quelle question stupide ai-je pensé  en me reprochant ma curiosité et ma crédulité! Ce sont LES heures de pose! ILS SE REPOSENT de leur journée continue qui se termine légalement à 16h30! En attendant on fait quoi?
On se ronge les ongles et on dit: vive nos administrations ! Hamdullah vers 14h30, IL est arrivé, le fonctionnaire reposé. 1 heure de plus à attendre mon tour…Et maintenant, pour faire signer le formulaire, où est madame la secrétaire du  Chef de service, s’il vous plaît monsieur le fonctionnaire? Ah! Elle termine une partie de candi crush ou  de solitaire, pour changer… de jeu! Le patron, quant à lui, est au “téléphone”. Trop occupé pour signer ce fichu papier. Quel laxisme exemplaire!
Bénies soient notre patience et notre indulgence!
About Salwa Tazi

Speak Your Mind

*