POUR UN MONDE MEILLEUR DITES-VOUS ?

En ces temps difficiles, ces temps de questionnements, d’incompréhension et de frustrations ; ces temps incertains où la mort rôde de plus en plus autour de nous et qu’elle touche nos proches, comme pour nous avertir et nous rappeler : « Je suis là, je fauche» nous avons besoin d’êtres rassurés. Ce monde est entrain de prendre une tournure effrayante que nous appréhendons. Toujours est-il que l’urgence est au rappel et à l’appel de toutes les forces positives pour contrebalancer les ondes néfastes qui nous submergent.
Nous nous posons des questions, nous exigeons des réponses. Et si au lieu de nous demander POURQUOI, nous répondions par POUR QUE ? Pour que notre vision du monde change. Pour que nous contribuions à notre petit niveau à la paix et à l’harmonie. Pour que nous portions un autre regard sur les autres et sur nous-mêmes. En fait, nous faisons tous partie du même puzzle et chacune des pièces du puzzle a son impact dans le monde car nous sommes tous interconnectés. Toi, vous, moi, elles, eux.
Je réalise que je suis l’artisane de ma réalité. Par exemple, si je perçois un avenir sombre, il sera sombre. Je fabrique ce en quoi je crois. Le monde que je vois, correspond point par point à celui que je visualise. Mes pensées, prennent corps à l’extérieur. Tout un chacun est responsable du monde qu’il fabrique et qu’il projette. Si nous alimentons le vice, la guerre, la violence la division, ou la peur, nous les subirons dans le monde extérieur. Si nous nourrissons la bonté, l’empathie, l’amitié, l’union ou la solidarité, nous contribuerons à l’éveil spirituel du monde.
Nous obéissons tous aux lois de la cause à effet et nous attirons ce pourquoi nous vibrons. Nous sommes les créateurs de notre réalité. Guérissons la cause en nous et la conséquence ne se reproduira plus à l’extérieur.
Une phrase à méditer.
Si nous appelons de toute notre âme (ou énergie) la paix, la paix viendra illuminer nos cœurs. Certes, un vieux monde est entrain de s’écrouler sous nos yeux, mais un monde nouveau, plus conscient est entrain de prendre forme et sa lumière est au bout du tunnel. Il n’en tient qu’à nous de formuler ce vœux pour le réaliser.
Pour ce faire, nous devons nous réapproprier notre pouvoir. Pour reprendre ce pouvoir sur les situations extérieures, il nous faut réapprendre à contrôler nos pensées et à les canaliser vers des intentions constructives, positives et spirituelles.
Notre conscience est comme un éventail, nous pouvons l’ouvrir davantage pour mieux comprendre le sens de la vie. Ouvrir en quelque sorte notre conscience, c’est ce que l’on appelle les « états élargis ». Élargir notre compréhension du monde pour entrevoir un univers plus profond et plus enrichissant dans le sens noble du terme. Il faut être conscient que le miracle que l’on attend et que l’on espère, n’est pas dans le monde matériel, mais en chacun de nous. Combien de fois faudra-t-il le répéter : la paix commence à l’intérieur de nous-mêmes.
À quoi cela sert-il, par exemple, d’alimenter la toile de photos choquantes, de sang, de meurtres, de pleurs, de haine, ou de vengeance ? Le mal existe, certes, mais son rappel constant, engendre plus de peines, plus de souffrances, plus de peurs, plus d’angoisses et plus de confusions. En nous identifiant à des pensées lugubres, nous devenons une personne pessimiste et aigrie. Ce qui se déroule autour de nous n’est que le reflet de nos idées.
Ainsi pour transformer cette triste réalité, n’est-il pas plus sage de rester vigilant quant à ce que l’on choisi de créer autour de nous ?
Inondons la toile d’actes généreux, de citations, de paroles bienfaisantes, de photos inspirantes, de prières, d’amour, de foi, de joie et de lumière! Illuminons notre quotidien par l’espoir en des jours meilleurs ! Apprenons à faire circuler de l’énergie bienfaisante autour de nous ! Dévoilons cette autre perception de la vie. Une voie intérieure qui ne demande qu’à éclore.
Pourquoi rester cloisonnés dans les bassesses de ce monde fou en gaspillant notre temps précieux à rejeter nos malheurs sur celui-ci ou celle-là, sur telle ou telle religion, sur ce gouvernement ou cet autre?
Enfin, posons-nous la bonne question: comment contribuer à mon échelle à la sauvegarde de la paix ?

Salwa Tazi About Salwa Tazi

Speak Your Mind

*